11 Avr

Vers de terre.

Après quelques timides apparitions, le printemps s’affirme et s’impose sur le devant de la scène. Les planches prennent vie et se colorent.
Et comme la douceur s’invite au jardin ces derniers jours, on vous convie à la savourer les pieds dans l’herbe, le front au soleil, en admirant le spectacle de la vie qui se déploie sous vos yeux embués…

…Amoureux de la poésie ? Le printemps aussi !
Ci-après, quelques « vers de terre » :

Sous les herbes, ça se cajole,
Ça s’ébouriffe et se tripote,
Ça s’étripe et se désélytre,
Ça s’entregrouille et s’entrefouille,
Ça s’écrabouille et se barbouille,
Ça se chatouille et se dépouille,
Ça se mouille et se déverrouille,
Ça se dérouille et se farfouille,
Ça s’épouille et se tripatouille –
Et du calme le pré
Est la classique image.

Image, Eugène Guillevic, in Etier

P.S : Si d’aventure vous aviez quelques « vers de terre » sous la main, confiez-les nous. On leur fera une place au jardin !

Aller à la barre d’outils